À la rencontre de Jean Charles Marchiani

2

Connaître l’histoire est toujours un bon moyen pour appréhender l’avenir, prendre des leçons des erreurs déjà faites. Nombreuses sont les figures incontournables de ces dernières républiques, des hommes qui ont marqué leur passage au sein du gouvernement, de la vie politique du pays même et des relations diplomatiques avec les pays étrangers. Dans ce dernier secteur, Jean Charles Marchiani a spécialement laissé sa part aux futures générations et contribué à épargner de nombreuses vies prises en otages. Découvrons ainsi qui est cet homme qui a tant fait parler de lui.

Jean Charles Marchiani, un corse sans histoire

Jean Charles Marchiani est Corse d’origine, ses parents étaient de simples citoyens sans histoire. . Né à Bastia, il fait d’abord ses études au Petit Séminaire d’Ajaccio avant de monter dans l’hexagone pour continuer des études universitaires. Sa vie ne sera cependant pas celle d’un simple étudiant en droit, car en même temps, Jean Charles Marchiani joue les agents secrets au sein de la SDECE, une branche de l’état dans le contre-espionnage et dans la lutte contre le terrorisme. En quelque sorte, la destinée de Jean Charles Marchiani a toujours été dans ce domaine. Même après avoir passé des années dans le domaine industriel et être devenu un homme d’affaires de renom, il revient irrémédiablement dans le service au gouvernement en se mettant en collaboration avec Charles Pasqua à deux reprises au sein de son cabinet de ministre de l’Intérieur.

Différentes casquettes

Quand on va chercher plus d’infos sur Jean Charles Marchiani, on se rend compte bien vite qu’il est passé par de nombreux postes intéressants au cours de sa vie. Outre ses débuts en tant qu’agent secret, Jean Charles Marchiani va se mettre dans le domaine de l’industrie pendant des années. Il commence à un poste assez modeste, celui de directeur des relations entre les syndicats et l’entreprise avant d’être directeur des affaires juridiques puis directeur général de la filiale Servair France et enfin secrétaire général du groupe Méridien. Il devient après l’homme de l’ombre de Charles Pasqua, son conseiller ainsi que son chef de cabinet avant de passer préfet du Var. Il entame ensuite une vraie carrière politique si avant il a toujours agi dans les coulisses pour faire marcher les choses. Ainsi, Jean Charles Marchiani devient député européen et tiendra son mandat pendant quatre années en étant également à des postes rattachés à cette fonction. Il essaie de se hisser à la tête de la Mairie de Toulon, mais finira ensuite par laisser tomber avant de prendre sa retraite.

A propos de

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>