Boutons de varicelle : que faire et ne pas faire ?

Kind mit Windpocken

La varicelle est une maladie assez inoffensive qui affecte plus particulièrement les enfants en bas âge. La maladie est cependant très contagieuse. Que faut-il faire ou éviter en leur présence ?

Origine des boutons de varicelle

Lorsque les boutons de varicelle apparaissent sur la peau, le virus de la varicelle zona est présent depuis au moins une dizaine de jours. Le sujet infecté a probablement dû le contracter au contact d’une personne qui aura pu éternuer ou tousser. Ces réactions réflexes ont entrainé une propagation du virus dans l’air ambiant et pénétré son système respiratoire.
Le virus s’est installé dans son nez et sa gorge, puis s’en est allé migrer vers les ganglions lymphatiques où il se multiple et s’en retourne envahir la gorge et la peau du corps sous la forme de taches plu ou moins roses sur le cuir chevelu, puis sur le thorax et les membres avant d’atteindre le visage.
Ces taches vont vite être recouvertes de vésicules qui ressemblent à des gouttes de rosée. 3 jours après ces lésions se transforment en croûtes. Pendant tout ce processus, les démangeaisons sont atroces et l’enfant peut très difficilement les supporter. Quelle attitude adopter devant une telle situation ?

Les choses à ne pas faire

Les boutons de varicelle ne sont pas contagieux, mais ils font vraiment souffrir à cause des démangeaisons qu’ils provoquent. Le premier réflexe de l’enfant sera de se gratter tant les lésions le démangent. La chose à ne surtout pas faire est de s’apitoyer sur lui et le laisser se gratter sans vergogne. En effet, ces séances de grattage risquent de laisser des traces indélébiles sur son corps qui n’auront rien d’esthétique. En plus de cela, les lésions risquent de s’infecter.
La deuxième chose à éviter est de vouloir le laver. L’eau est en effet à ce stade un ennemi redoutable, car elle favorise la macération de la peau et peut entrainer une surinfection des lésions. Donc les bains sont interdits jusqu’à ce que les lésions soient complètement asséchées. Les douches rapides et sous surveillance sont tolérées.
La troisième chose à ne pas faire est de le laisser en contact avec une personne enceinte ou des individus adultes qui n’ont pas contracté la varicelle pendant leur enfance ou des gens dont le système immunitaire n’est pas très vaillant.
Dernière chose prohibée : lui administrer des anti- inflammatoires pour soulager ses démangeaisons et surtout des produits contenant de l’aspirine, car ils risquent de lui être fatals.

Ce qu’il faut faire

Pour éviter au maximum les complications d’ordre dermatologiques, il faut tout d’abord veiller à ce que l’enfant ne se gratte pas. Pour ce faire, il est utile de couper ses ongles à ras. A défaut, on lui fera mettre des moufles.
La deuxième chose très importante est de lui faire boire beaucoup d’eau parce que, mine de rien, son corps mis à rude épreuve par la maladie a dû suer abondamment et il faut donc le réhydrater.
Si les démangeaisons sont vraiment intolérables pour l’enfant, il faut consulter un médecin ou un professionnel de la santé publique qui pourrait lui faire prendre au besoin des anti- histaminiques ou un autre traitement contre la varicelle.

A propos de

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>