Conséquences psychologiques de la chirurgie esthétique

chirurgie

La chirurgie est l’intervention qui touche le plus de monde aujourd’hui et le plus évolué grâce à la technologie. Il existe plusieurs types d’intervention qui constitue la chirurgie telle la chirurgie plastique sui consiste à réparer la structure ou la forme du corps ; la chirurgie esthétique que la plupart des chirurgiens incluent dans la chirurgie plastique visant à améliorer  quant-à elle l’apparence physique d’une personne. Un autre type d’intervention est la médecine esthétique qui ne nécessite cependant aucune opération chirurgicale mais ayant le même but que la chirurgie esthétique : améliorer l’apparence physique d’une personne dont la plupart sont des femmes. La course à la chirurgie est désormais une tendance mais psychologiquement parlant que fait-elle réellement ?

La chirurgie esthétique : globalement

La chirurgie esthétique, ou l’intervention chirurgicale, est une opération qui d’un coté peut être dangereux en fonction de la zone touché, mais d’un autre coté futile et nocif. On a toujours entendu et vu des opérations qui ont mal tourné, une intervention ratée qui a déformé le sujet, ou des effets secondaires qui a provoqué une situation ou un état pas très commode au patient. Bien sûr, ce ne sont pas toutes les interventions qui ont connues ça, ce sont juste des cas.

Cependant, on n’en parle jamais trop de la conséquence que pourrait avoir la chirurgie esthétique du fait qu’on a toujours pensé  que son but était de remodeler, améliorer, c’est-à-dire de résoudre un problème qui portant habituellement d’ordre psychologique. La majeur partie des patients qui ont subi une opération ou quelconque type de chirurgie, avaient des complexes sur leur corps, d’autre n’aimait pas son nez, d’autre son ventre ou sa bouche etc.

La chirurgie plastique lyon, qu’elle soit correctrice ou esthétique n’est pas une décision qui se prend à la hâte mais demande une grande réflexion. Avant de passer au bloc ou chez le docteur. Soyez sûr de ce que vous voulez vraiment, demandez vous la bonne question, pour quoi vous le faites, est-ce parce que vous avez un nez imparfait ? (selon vous ou selon les autres ?). Ensuite définissez bien ce que vous voulez faire de votre nez par exemple ou de vos paupières, soyez précis mais pas trop, vous pourriez être déçu. Dès fois, la chirurgie n’est pas la solution

La chirurgie esthétique : psychologiquement

 Les effets  de la chirurgie sur la psychologie sont là mais on en parle peu. Pourtant des études ont prouvé que les interventions ont une conséquence significative sur la morale de ses femmes qui ont subi la chirurgie esthetique lyon.

Le résultat le plus dominant est le suicide. Plus de 73% des femmes opérées (étudiées) ont été poussées au suicide. Leurs interventions étaient une réussite, mais apparemment le problème est toujours là, et peut être même plus grave qu’avant.

Certaines femmes ne se reconnaissent plus après une chirurgie plastique et sont poussées à refaire et encore refaire des opérations. Pire, après quelques retouches sur leurs visages, beaucoup ont fini par oublier comment elles étaient avant, ce qui est de plus en plus dangereux pour leur santé mentale.

D’autres, deviennent de plus en plus anxieuses et dépressives car elles ne sont toujours pas satisfaites de leurs corps remodelés. La cause serait un manque de confiance en sa personne et une faible estime de soi.

Ainsi faut-il prendre en compte l’état psychologique des personnes avant de passer à une opération. Si l’intervention est due à un problème plus psychologique que physique, certains docteurs suggèrent que les chirurgiens redirigent ses patients vers d’autre perspectives afin d’éviter toute situation imprévue. La chirurgie devrait être un ultime recours pour certain type de personne.

A propos de

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>