Le contrôle technique pour les véhicules neufs et d’occasions

Motor mechanic inspecting the engine of a car

Si vous possédez une voiture âgée de plus de quatre ans et qui pèse moins de 3,5 t, il est obligatoire de lui faire passer un contrôle technique tous les 2 ans. Par contre, dans le cas où votre véhicule est encore neuf, cette opération doit être effectuée avant le 4e anniversaire de sa première immatriculation. Pour cela, rendez-vous dans un centre de contrôle technique agréé par l’État et présentez-y votre certificat d’immatriculation (ou carte grise).

La nécessité du certificat d’immatriculation

Ce document est indispensable pour qu’un spécialiste en automobile ait l’autorisation d’examiner plusieurs éléments de votre voiture, à savoir les plaquettes de frein, les amortisseurs, les ceintures de sécurité, les éclairages, le volant, les rétroviseurs, etc. Si des défauts importants ont été constatés sur votre véhicule, vous devez vous assurer que ce dernier soit complètement réparé afin de procéder à une contre-visite. À noter que celle-ci n’est faisable que pendant 2 mois au maximum. Par ailleurs, si le contrôle technique donne des résultats positifs, vous allez recevoir un procès-verbal. Une vignette sera également collée sur votre pare-brise. Elle indique la prochaine date du contrôle technique.

La nécessité du contrôle technique en cas de vente d’une voiture

Si vous voulez vendre la voiture que vous avez eue par l’intermédiaire d’un mandataire automobile ou chez un concessionnaire, vous devez fournir l’original de la preuve du contrôle technique à l’acheteur. Il est indispensable que ce document date de moins de 6 mois, sinon votre client ne pourra pas immatriculer votre véhicule.
Cependant, cette pièce justificative n’est pas nécessaire si vous cédez votre voiture à un garage ou un concessionnaire automobile. Un contrôle technique n’est également pas requis si vous vendez un véhicule de collection mis en circulation avant 1960 et ayant un poids supérieur à 3,5 t. À titre d’information, dans le cas où votre voiture doit passer une contre-visite, vous n’êtes pas obligé d’effectuer celle-ci. En effet, l’acquéreur peut s’en charger.

Le contrôle technique pour les camping-cars

Vous possédez un camping-car? Le contrôle technique de ce dernier est le même que celui des voitures légères si son PTAC ne dépasse pas les 3,5 t. Cependant, ce type d’automobile est considéré comme un véhicule lourd si son poids est bien plus important. Dans ce cas-là, le contrôle technique doit être réalisé chaque année. En l’absence de cette opération, vous vous exposerez à une amende qui pourrait vous coûter cher. De plus, il est possible que l’on retire votre certificat d’immatriculation. Si jamais vous vous trouvez dans ce genre de situation, une fiche de circulation provisoire vous sera remise. Ce document vous permettra de faire passer le contrôle technique à votre camping-car. Vous n’aurez votre certificat que lorsque cet examen sera parfaitement effectué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>