Inscription à une maison de retraite : les démarches à suivre

maisons-de-retraite

Arrivé à un certain âge, chaque être humain peut perdre un jour son autonomie. Et parce que l’aide des proches n’est pas toujours suffisante, faire appel à une aide extérieure s’avère parfois nécessaire. Pour cette raison, le recours à une maison de retraite devient indispensable. Vous souhaitez faire inscrire un membre de votre famille dans un établissement pour personnes âgées ? Vous vous demandez comment vous y préparer ? Ces quelques informations vous aideraient à réaliser vos démarches, choisir le centre le plus adapté et anticiper son entrée.

I-Vivre dans une maison de retraite, les avantages

Beaucoup semblent encore hésiter à l’idée de placer ses parents ou grands-parents dans une résidence pour personnes âgées. Le premier facteur étant le coût des soins et hébergement qui est parfois exorbitant, sans parler du manque de personnel. Les préjugés de l’entourage peuvent être une autre raison qui empêche certaines personnes à opter pour ces établissements. Or, il ne faut pas oublier que, derrière ces images négatives, la vie en maison de retraite peut être la meilleure solution tant pour le résident que pour la famille. Pourquoi ?

- Pour promouvoir les liens sociaux :

Les séniors résidant dans une maison de retraite sont parfois considérés comme des personnes isolées. Pourtant, en vivant chaque jour au milieu d’autres résidents et étant entouré de personnel qualifié, il devient plus facile de créer des liens. Ceci étant un véritable lieu de vie et espace familial dans lequel tous les pensionnaires peuvent profiter de nombreuses animations et activités organisées par des équipes spécialisées. Chaque résident bénéficie également d’un programme d’encadrement et  ateliers adapté à leur capacité. Ceci permet de stimuler leur sens et leur corps et éviter certains pensionnaires de s’isoler.

-  Pour bénéficier des services et soins personnalisés :

Afin de garantir un suivi et accompagnement sur mesure de tous les résidents, les maisons de retraite, publiques ou privées, mettent à leur disponibilité un médecin coordinateur, une équipe soignante et autres professionnels comme un psychologue. En cas de besoin, les pensionnaires peuvent accéder à une prise en charge ou assistance médicale personnalisée. Ce qui est un très grand avantage pour les personnes dépendantes ou ayant perdu toute leur autonomie.

Encore faut-il rappeler que les offres proposées par ces établissements sont variées en fonction du budget et besoins de chaque résident. Certains peuvent bénéficier d’une formule complète qui inclut restauration, ménage, assistance toilette, soin permanent par des auxiliaires de vie et bien d’autres encore. Tout ceci a pour but d’offrir un meilleur confort aux personnes âgées et faciliter leur intégration.

- Pour la sécurité et la tranquillité d’esprit :

De jour comme de nuit, la sécurité dans une maison de retraite est entièrement assurée. Un système de sécurité innovant garantit la protection des pensionnaires 7j7 et 24h24. A part le gardiennage, le personnel peut aussi intervenir à tout moment. Certains établissements sont équipés de service d’appel interne pour permet au personnel de se rendre sur place rapidement. L’enceinte de l’établissement est aussi dotée de caméras de surveillance et divers capteurs afin d’assurer la tranquillité d’esprit des pensionnaires. Il faut dire que les cas de vol et divers actes de vandalisme sont presque rares dans les maisons de retraite. De plus, pour contrôler les entrées et sorties des visiteurs, on y établit une plage horaire fixe destinée pour les visites des proches.

II-Bien choisir sa maison de retraite

Vous projetez de placer un de vos proches dans un établissement pour personnes âgées ? Sachez que choisir une maison de retraite est une décision qui ne s’improvise pas. Il faudrait d’abord choisir en fonction de ses besoins et budgets. Une fois que vous avez trouvé une sélection de résidences qui vous correspondent, quelques critères importants doivent également être considérés.

1- Les critères de choix

Le premier étant l’emplacement. Il n’est pas utile pour un résident de choisir un établissement loin de son domicile s’il désire se rapprocher de sa famille. S’il souhaite garder ses habitudes ou relations quotidiennes, il faudrait dans ce cas privilégier une résidence proche de chez lui.

A part la distance, les caractéristiques des lieux sont aussi à prendre en compte. En effet, tous les établissements ne proposent pas forcément les mêmes services. De même, les aides financières peuvent aussi varier en fonction de chaque résident.  Lorsque vous choisissez une maison de retraite près de chez vous, n’hésitez pas à vous informer sur les tarifs si vos moyens financiers le permettent. Outre le prix, la sécurité et le confort du résident peut aussi dépendre des services supplémentaires ainsi que le niveau de médicalisation. N’oubliez pas que lorsque la dépendance de la personne âgée est importante, il faudrait dans ce cas choisir une maison de retraite avec une structure médicale personnalisée.

Le personnel reste un critère incontournable lors du choix d’une maison de retraite. Il ne faut pas se renseigner uniquement sur leurs compétences, mais aussi leur effectif. Avec l’insuffisance de personnel dont la plupart des établissements endurent, il faudra s’assurer  que la résidence de votre choix ait suffisamment d’équipe pour prendre en charge votre proche. En France, le ratio moyen de soignant par résident est fixé à 0,3. Un établissement légal devrait également disposer d’un professionnel de santé comme un kinésithérapeute, un psychologue ou autre.

2- Les types de maison de retraite

L’Hexagone regroupe plusieurs types d’établissements destinés aux séniors qu’on appelle maison de retraite. A chacun leur statut et nature. Les offres et services peuvent aussi varier d’une résidence à une autre.

• Les maisons de retraite privées :

La maison de retraite dans le secteur privé, tel que son nom l’indique est un établissement à part entière appartenant à des groupes privés, mutuelles, associations, caisses de retraite, investisseurs privés ou autre. Ce qui implique qu’elles ne relèvent pas du secteur hospitalier, ni d’un département ou commune. Une maison de retraite de type associatif est un établissement à but non lucratif. Le type commercial a pour but purement financier.

Une maison de retraite privée peut proposer des services spécialisés ou spécifiques, un établissement spécialiste de l’Alzheimer par exemple.

• Les maisons de retraite publiques :

A la différence d’un établissement privé, une maison de retraite publique relève de la commune ou d’un département. Elle est généralement gérée par un établissement hospitalier, une assistance publique ou bien un centre d’action sociale.

Un établissement public peut être médicalisé, conventionné ou spécialisé. Une maison de retraite conventionnée peut également prendre en charge une pathologie spéciale, comme l’Alzheimer. Contrairement à un établissement privé, elle peut accueillir en permanence. Une équipe soignante y est disponible à tout moment.

• Les maisons de retraite médicalisées :

Appelée également Ehpad (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes), une maison de retraite médicalisée se démarque de tout autre établissement pour son confort, voire son luxe. Elle peut être publique ou privée, mais son petit plus est qu’elle propose un service sur mesure, un suivi régulier et une équipe d’encadreurs professionnels.

Ce type d’établissement est adapté pour les personnes âgées qui suivent une cure médicale. Les séniors totalement dépendants peuvent aussi bénéficier de leurs soins spécialisés. Plusieurs activités et animations leur sont adaptées. Une maison de retraite comme celle-là peut aussi accueillir de façon temporaire ou à long terme.

III-Admission en maison de retraite, les formalités

• La demande d’admission

Pour préparer l’entrée de votre proche dans une maison de retraite, il faudrait avant tout remplir un formulaire de demande d’admission. Il est disponible directement chez l’établissement de votre choix. Pour vous faciliter la tâche, n’hésitez pas à demander un formulaire en ligne s’il y en a. Encore faut-il noter que les critères d’admission peuvent varier d’un établissement à un autre. Pour cette raison, il vaut mieux se renseigner au préalable. Quoi qu’il en soit, on vous demandera toujours des informations administratives concernant la personne âgée, sa situation patrimoniale, civile ou autre. D’autres informations médicales viendront également s’ajouter à la demande d’admission. Vous pouvez accompagner le dossier de certificats médicaux s’il en a.

Les dossiers à fournir lors d’une demande d’admission sont généralement les mêmes : photocopie de la carte d’identité nationale, certificat de résidence, justificatif d’assurance responsabilité civile valable…).

• Les organismes à prévenir

Comme dans un cas de déménagement, il faut aussi prévenir certains organismes pour l’entrée d’un proche dans une maison de retraite. Vous devriez dans ce cas aviser la banque, la sécurité sociale, la mairie et l’administration fiscale. Il faut également rompre les contrats  internet, eau, électricité, téléphone, gaz et etc.

• La visite des lieux

Pour vous rassurer, n’hésitez pas à vous déplacer sur place pour visiter l’établissement et toute son enceinte, en particulier les chambres. C’est également lors des visites que vous pouvez vous renseigner directement sur la qualité des services et soins, la formation au personnel, la restauration ou encore les activités, l’hygiène et la sécurité.

• Le financement de l’hébergement

Chaque maison de retraite a ses propres tarifs et cela varie en fonction de son emplacement, son confort et son niveau de service. Un séjour dans ces types d’établissement peut coûter dans les 1 400 € à 3 000€ par mois. Dans certaines maisons de retraite, le tarif moyen est entre 2 000€ à 2500€. Une partie des frais peuvent être à la charge du pensionnaire tandis que l’autre part peut être financée. Il existe en effet plusieurs dispositifs d’aide qui permettent aux résidents d’assumer le financement de leur séjour en maison de retraite, comme l’allocation personnalisée d’autonomie (Apa). Il y a également la Caisse d’allocations familiales (Caf). Vous pouvez consulter directement le site www.retraiteplus.fr pour savoir les types d’aide adapté à votre proche.

A propos de

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>