Investir dans l’immobilier locatif en 2018

immo locatif

Il existe différents moyens pour faire fructifier son argent. On peut, par exemple, citer le placement à la banque, la bourse et le trading, la création d’entreprise, le blogging, etc. Ici, on s’intéresse plutôt à l’investissement immobilier.

 Cette option permet aux investisseurs non seulement de constituer des revenus supplémentaires, mais aussi de construire un patrimoine transmissible à leurs descendants. La question qui se pose est la suivante : « 2018 est-elle propice à ce genre d’activité ? » Pour répondre à cette problématique, nous allons nous focaliser sur la validité de quelques dispositifs mis en place par l’État français, qui ont pour but d’inciter les contribuables à investir dans l’immobilier locatif.

La défiscalisation Pinel

Considérée comme étant le plus connu des mécanismes d’optimisation fiscale, la loi Pinel ou la défiscalisation Pinel vous permet de bénéficier d’une réduction d’impôt équivalent à 12, 18 ou 21 % du prix de revient du logement acheté dans l’une des zones prévues par la loi avant le 31 décembre 2021.

À noter que la somme investie ne doit pas excéder 300 000 euros par an. En outre, pour jouir de cet avantage, vous devez mettre le bien en location, à titre de résidence principale du locataire, pendant 6, 9 ou 12 ans, pour un loyer plafonné à 12,59 euros par m² en zone A, 16,96 euros par m² en zone A bis et 10,15 euros par m² en zone B1.

Concernant le choix des locataires, le dispositif Pinel stipule que vous ne devez pas louer le logement à une personne seule avec des ressources supérieures à 37 508 euros en zone A et A bis, et 30 572 euros en zone B1. Le revenu annuel d’un couple locataire en Pinel est limité à 56 058 € pour un logement situé en zone A et A bis, et à 40 826 euros en zone B1. Ces chiffres varient ensuite en fonction du nombre des personnes à charge. Par ailleurs, en tant que propriétaire, vous pouvez louer le bien à un membre de votre famille. Par contre, il est interdit de signer avec un individu qui fait partie de votre foyer fiscal.

Autres dispositifs de défiscalisation : loi Censi-Bouvard, loi Malraux

Hormis la défiscalisation Pinel, il existe d’autres dispositifs qui vous permettent d’optimiser votre investissement immobilier locatif, en l’occurrence de la loi Censi-Bouvard. Cette dernière est valable pour toute acquisition d’un bien neuf avant le 31 décembre 2018. Elle vous garantit une remise d’impôt de 11 % du prix de revient d’un investissement (plafond 300 000 euros), contre la mise en location du logement un an après sa livraison.

Si vous êtes un investisseur fortement imposé, adhérez au dispositif de défiscalisation Malraux. Cette loi vous offre l’opportunité d’acquérir un bien ancien, à réhabiliter complètement, situé dans une des zones précisément définies par le législateur. Néanmoins, l’immeuble en question doit être destiné à la location, et ce, pour une durée minimale de 9 ans. Avec la loi Malraux, la réduction d’impôt peut aller à raison de 22 % ou 30 % des dépenses de travaux effectués sous l’encadrement des architectes des Bâtiments de France.

A propos de

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>