La mode enfant pour préados

ados

Apprenez-en davantage sur l’univers de la mode pour enfant qui englobe également la tenue vestimentaire des préados, c’est-à-dire les 8 à 12 ans.
La mode pour enfant s’adresse principalement aux préadolescents. Les 8-12 ans entament leur phase de construction identitaire qui les rend particulièrement sensibles aux courants vestimentaires. Swag, gothique, fashionvictim, girly et autres, rien ne leur échappe. Face à cette poussée d’hormone, les parents ont intérêt à faire preuve de tact.

Les vrais consommateurs de la mode pour enfant

Une récente étude de Junior City a dressé le constat sur le rôle des préados dans la mode enfantine. Chiffre à l’appui, les experts ont démontré que les moins de 12 ans ont une force de prescription particulièrement efficace. 60 % d’entre eux demandent, voire exigent de posséder des articles tendances. Plusieurs techniques de manipulation et de ruse sont utilisées par ces enfants pour obtenir ceux qu’ils veulent. Si les préados ne roulent plus par terre comme le feraient les enfants plus jeunes, ils arrivent toujours à toucher la corde sensible de leurs parents. Crise de nerfs, grève de la parole et autres bêtises, tous les moyens sont bons pour avoir la paire de baskets de ses rêves ou le t-shirt de ses envies. Souvent, les adultes sont contraints de se livrer à de fastidieuses explications ou de négocier. Pour les filles comme pour les garçons, la tenue vestimentaire fait partie intégrante de la construction identitaire. Alors, la pire des erreurs serait de chercher à les habiller comme s’ils étaient des versions miniatures de leurs parents. Au contraire, il faudra plutôt les encourager à sortir leurs personnalités à travers ce qu’ils portent. Le rôle des adultes se limite au balisage. Il faudra trouver un moyen pacifique d’éviter les excentricités. Parfois, les promesses d’achat vestimentaires peuvent être utilisées comme des motivations pour avoir de meilleurs résultats scolaires. À la différence des adolescents et des jeunes adultes, les moins de 12 ans ne cherchent pas la confrontation. Ils cherchent juste à avoir la même chose que les camarades de classe.

Les moins de 12 ans sont surtout sensibles aux marques

Aux yeux des préadolescents, la mode pour enfant est avant tout une question de logos. Pour eux, les vêtements, les chaussures et les accessoires, tout doit être de marque pour être tendances. Ils sont plus de 68 % à penser que le fait de posséder les derniers modèles vus dans une publicité en vue constitue une « cool attitude ». Les enfants sont particulièrement sensibles aux marques de sport. Porter même la paire de chaussures qu’une star du foot reste le rêve de tous les garçons. Pour les filles, les stars de la pop et les girls band du moment sont les tout puissants prescripteurs. Il ne faut pas oublier que ces repères, même lorsqu’ils sont discutables, contribuent à la construction identitaire. Posséder la même marque de jeans que ses camarades de classe serait un atout pour la notion d’appartenance. L’erreur serait de trop s’éloigner des standards vestimentaires. D’après l’étude de Junior City, quatre préados sur dix arrivent déjà à comprendre que le pouvoir d’achat des parents détermine l’accès aux grandes marques. Puis, 17 % de cette tranche d’âge sont tout simplement des anti-modes précoces. Le fait d’être traité de ringards par les amis ne leur fait aucun effet. Par contre, cette minorité n’est pas totalement fermée aux changements de look ou de comportement. Vu que la préadolescence est une étape transitoire, tout ce qui s’y passe reste temporaire. Alors, si l’enfant de cet âge s’habille de manière incompréhensible, c’est peut-être sa manière d’essayer la marginalité.

Les préados ont besoin d’aide pour mieux s’habiller ?

Les parents qui choisissent eux-mêmes les tenues vestimentaires de leurs enfants en préadolescence sont des chanceux. Ceux qui ont plutôt un rôle de guides le sont également. Dans les deux cas, il serait préférable d’inculquer à l’enfant des notions de base. Les adultes lui diront par exemple qu’il faut toujours s’habiller selon les circonstances et des endroits. Il ne sert absolument à rien de porter une tenue de sport partout. Pour l’école, des basiques plutôt sobres seront pratiques. Cela lui évitera entre autres d’avoir des surnoms. Pour les filles, le compromis entre la mode pour enfant et un style d’ados serait l’idéal. Elles ne sont pas obligées de mettre des vêtements d’adulte du genre jupe courte ou jeans destroy. C’est même déconseillé puisque ce serait peu pratique pour le jeu. Un enfant doit encore s’amuser et courir partout. Penser un peu moins à sa tenue l’aiderait à mieux s’épanouir. Pour les deux genres, les couleurs neutres ou ternes sont à éviter. Ces futurs adultes auront toute leur vie pour porter des vêtements sombres. Le bleu, le vert et les imprimés avec les nuances du rose sont à privilégier pour mieux refléter la joie de vivre et l’insouciance de l’enfance.
Selon Cécile et Anne Brunet, les deux coauteures de l’ouvrage « Petits tracas et Gros soucis des 8-12 ans », de nombreux parents se trompent sur la préadolescence. À cet âge, les enfants ne sont pas encore des adolescents, ils sont loin d’êtres autonomes.

A propos de

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>