Le contrôle technique des différents types de véhicules

controle technique

Si la plupart des automobilistes connaissent le fonctionnement du contrôle technique pour leur voiture, les règles applicables aux autres types de véhicule sont moins connues. Faisons le point sur les différentes règles et sur le fonctionnement du contrôle technique, étape obligatoire pour la plupart des véhicules.

Le contrôle technique pour les voitures

Obligatoire tous les 2 ans pour les voitures, le contrôle technique vise à vérifier 124 points différents, pour assurer la bonne réglementation de l’automobiliste et le bon fonctionnement de son véhicule au niveau technique. Le contrôleur appose, à la suite de cette vérification, une vignette sur le pare-brise pour attester du bon fonctionnement de la voiture, ainsi que l’année du contrôle. Si certains éléments sont à remplacer ou réparer, il est nécessaire de faire une contre-visite et de repasser le contrôle technique dans un délai de deux mois. Les éléments à faire vérifier, qui sont donc susceptibles d’être remplacés sont nombreux : éclairage, moteurs, plaquettes de freins, pneus, vitrages…

Le processus diffère légèrement dans le cas d’une vente de voiture d’occasion. En effet, la réglementation oblige le vendeur à avoir fait son contrôle technique il y a moins de 6 mois au moment de la vente. A l’inverse, lorsque l’on achète une voiture neuve, le premier contrôle technique s’effectue au bout de quatre ans.

Certains véhicules sont dispensés du contrôle technique

Si cette réglementation en vigueur peut paraître stricte pour les voitures de moins de 3,5 tonnes, certains véhicules sont dispensés du contrôle technique.

C’est le cas notamment des voitures sans permis, des voitures de collection, des motos et de tout véhicule « lent », parmi lesquels on compte les tracteurs, les caravanes, les remorques, etc.

Attention ! Certains véhicules demandent des contrôles spéciaux. Pour effectuer le contrôle technique d’un véhicule 4×4, par exemple, certaines spécificités sont à prendre en compte. Il est nécessaire de s’assurer au préalable que le centre de contrôle technique possède le matériel adapté.

Vers quel professionnel se tourner ?

Si la plupart des automobilistes l’ignorent, ils ont le total libre arbitre sur le choix de leur réparateur. Aucune compagnie d’assurance ne peut imposer le choix d’un professionnel ou d’un autre. Il est donc possible de se tourner vers un garagiste que l’on apprécie pour ses compétences et de faire son choix soi-même. Cette carrosserie, experte du contrôle technique à Roanne, par exemple, rappelle régulièrement à ses clients qu’ils peuvent effectuer leurs réparations dans le garage de leur choix.

A propos de

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>