Les 5 questions à se poser avant de choisir un échafaudage roulant

echafaudage-echelle

Trouver l’échafaudage roulant idéal pour un chantier n’est pas chose facile. Pour gagner un temps précieux et être sûr de ne pas se tromper, 5 bonnes questions sont à se poser pour bien choisir.

Questions 1 à 3

La première est, quel est le matériau approprié à l’activité ? En matière d’échafaudage, on a le choix entre 2 matériaux : acier galvanisé ou aluminium. L’acier galvanisé est préféré pour sa rigidité, sa haute résistance aux chocs et aux intempéries ainsi que la protection contre la rouille à l’intérieur et à l’extérieur des tubes. L’échafaudage en acier galvanisé est recommandé sur des chantiers mixtes, en intérieur et en extérieur avec manipulation fréquente de matériaux lourds et salissants. L’échafaudage en aluminium est léger, durable, maniable et avec une très faible oxydation. Il convient aux chantiers techniques en intérieur, pour une manipulation fréquente. La deuxième question est : quelle est la hauteur de travail maximale constatée sur le chantier ? La hauteur de travail est un critère à prendre en compte, pour le choix de son échafaudage roulant. On parle ici de la hauteur de plancher, la plate-forme supérieure, à laquelle on ajoute 2 m. Une bonne estimation de la hauteur maximale de travail est nécessaire pour couvrir tous les besoins. La troisième question est quelle longueur et quelle largeur choisir pour l’échafaudage roulant ? Ces informations sont nécessaires pour que le matériel convienne à l’environnement et aux habitudes de travail.

Questions 4 et 5

La quatrième question est : quelle finition choisir pour l’échafaudage roulant ? Avec une base pliante, des roues réglables par tige à vis… chaque échafaudage a ses propres caractéristiques. Ainsi, il faut voir de près les attributs de l’échafaudage pour être sûr qu’il soit approprié à son utilisation future. La dernière question à se poser est : quel est le niveau de sécurité d’un échafaudage roulant ? En France, il existe 3 niveaux de sécurité pour un échafaudage roulant. Le premier est la conformité au Décret 2004-924 du 1er septembre 2004, ce niveau est obligatoire. Le deuxième niveau est la conformité au Décret 2004-924 et à une norme de fabrication, française ou européenne. Le troisième niveau est la conformité au Décret 2004-924, à une norme de fabrication et à une certification NF. Ce genre de matériel présente le maximum de garanties de sécurité et de qualité.

A propos de

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>