Les modes de transmissions de la scarlatine

scarlatine

La scarlatine est une maladie infectieuse très fréquente chez les enfants de 5 à 10 ans. Ainsi, il est important de découvrir comment elle se transmet. On note 3 modes de transmissions pour la scarlatine, dont la transmission par contact, la transmission par un véhicule et la transmission par un vecteur animal

La transmission par contact, le mode de transmission la plus fréquente

Plusieurs maladies peuvent être transmises par contact direct, indirect ou par gouttelettes notamment comme le cas de la scarlatine. Étant en contact direct avec un sujet malade, il est tout à fait possible de contracter rapidement la maladie. Les baisers, le toucher et les relations sexuelles en sont de parfaites exemples. Le fait d’être exposé directement à des excréments ou des liquides biologiques venant d’une personne infectée peut également s’avérer dangereux.

Dans certains cas, les microorganismes se baladent dans la nature et se multiplient rapidement lorsque les conditions leur permettent. Lorsque ces bactéries se transmettent d’une personne à une autre, on peut également parler de contact direct puisque le microorganisme se déplace dans un autre hôte.

On parle de transmission par contact indirect lorsque la maladie se transmet par le biais de quelque chose. Il peut s’agir par exemple des vêtements, d’objets ou même d’aliments provenant du sujet malade. Pour la transmission par gouttelettes, les bactéries voyagent à travers les gouttes des personnes qui toussent, qui parlent, qui rient ou qui éternuent.

La transmission par un véhicule et par un vecteur animal

On parle de transmission par véhicule lorsque la maladie est transmise par le biais des eaux usées, des aliments et des voies aériennes. Effectivement, les eaux qui n’ont pas été bien traitées peuvent être à l’origine de la scarlatine. Cependant, on parle de transmission d’origine alimentaire lorsque les bactéries se répandent à travers des aliments lors de la récolte ou de la préparation. Il est rare que la contagion se fait à partir de l’aliment lui-même.

La transmission par voie aérienne est sans aucun doute la plus fréquente. En effet, lorsque le malade éternue, tousse, parle ou même rit, il est possible que les personnes de son entourage contracte la maladie. Il faut donc bien faire attention et éviter de se retrouver dans la même pièce qu’une personne atteinte de la scarlatine. Si possible, il est recommandé de placer le malade dans un endroit isolé pour éviter toute forme de contagion.

Dans certains cas, la scarlatine peut aussi se transmettre par vecteur animal. En général, il s’agit d’insectes qui transporte l’agent pathogène d’un hôte à un autre. Ces agents se subdivisent en deux catégories. Il y a ceux qui s’occupent uniquement du transport et ceux qui participent à la réalisation du cycle de vie du parasite.

Pour la transmission mécanique, les insectes répandent le virus de manière passive. Autrement dit, les bactéries sont sur leur pattes ou autre partie de leur corps et sont transmis aux aliments lorsque les insectes s’y déposent. La transmission biologique est plus complexe puisque dans ce cas précis l’insecte joue un rôle actif. En piquant une personne infectée ou un animal, l’insecte absorbe du sang contaminé et peut donc transmettre la maladie à un autre hôte.

A propos de

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>