Les points importants sur les formalités nécessaires à l’ouverture d’un restaurant

image 1

La restauration est un secteur qui sait se montrer juteux quand l’étude de faisabilité du projet est établie avec acuité. Certes, ces dernières années elle a connu une baisse considérable dans les chiffres d’affaires enregistrés, une perturbation certainement causée par un recul de fréquentation flagrant, mais quand on trouve le bon créneau c’est-à-dire, un mix marketing cohérent, les rendements sur le capital investi ne peuvent être que positifs. Nous allons assister, dans cet article, les opérateurs voulant se lancer dans le projet en mettant en avant les points principaux des formalités à respecter.

Les formalités juridiques

Comme dans tous les commerces, l’ouverture d’un restaurant est effectivement sujette à un certain nombre de démarches tant juridiques qu’administratives.

Pour commencer, pensez à toutes les mentions légales qui vont constituer l’identité de votre commerce. Il faut, à cet effet, identifier et authentifier le nom commercial du restaurant au niveau du registre de commerce de votre région.

Ensuite, définissez la forme juridique de l’exploitation.  On distingue, pour cela, deux solutions notamment l’attribution d’un statut d’entreprise individuelle qui prend généralement la forme d’une SARL, d’un coté, et dans l’autre une société à gestion collective formalisée par les SA, les SAS ainsi que les SASU. Quoique le titre de la raison sociale ne s’acquiert pas de quelconque manière, car il tient compte de certains paramètres et notamment de la valeur du capital investi, de la structure de l’organisation, de la gérance et bien sûr du niveau de responsabilité de chaque intervenant s’il y a lieu.

Les démarches administratives

En même temps, il faut comprendre que c’est une activité fortement réglementée étant donné l’objet du commerce en lui-même et bien sûr quand on se réfère aux enjeux fiscaux que le secteur représente pour l’économie. C’est la raison pour laquelle l’ouverture d’un restaurant requiert l’obtention de licence qu’on catégorise encore en deux groupes. Nous avons d’une part la licence qui établit la mise en conformité avec les réglementations sur les boissons alcoolisées et dans l’autre, la licence qui prouve que l’entrepreneur maîtrise toutes les contraintes du métier.

Sur les boissons, la licence est catégorisée en trois principaux groupes, qui varient évidemment selon la nature de la boisson. Nous avons alors la petite licence restaurant, la licence restaurant restreinte et la grande licence.

À la finale, pour donner vraiment vie à votre exploitation vous serez obligé de suivre une formation professionnelle qui peut durer entre 6 h et 6mois, tout dépend de l’expérience que vous avez dans le métier. Ce sera tout simplement à l’issu de cette formation que votre permis d’exploitation vous sera délivré.

A propos de

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>