Masque de protection respiratoire : quel modèle choisir selon les travaux ?

masque-respiratoire

Certains chantiers de rénovation imposent l’usage d’un masque de protection, dont le rôle est de filtrer les particules toxiques présentes dans l’air et dans certains matériaux. Grâce à cet accessoire, les professionnels peuvent protéger leur santé et éviter les maladies respiratoires. En savoir plus sur le masque de protection respiratoire.

Les situations dans lesquelles l’usage du masque de protection respiratoire s’impose

Dans les chantiers de construction et de rénovation, les professionnels peuvent s’exposer à différents facteurs nocifs, dont la poussière, les gaz, les solvants et les émanations des produits chimiques. Ces facteurs peuvent provoquer des allergies et des maladies du système respiratoire. Pour éviter les problèmes de santé liés à l’environnement de travail pollué, il est conseillé d’utiliser systématiquement un masque de protection respiratoire.

La plupart des professionnels qui travaillent dans une usine ou dans un chantier exposé à la pollution portent un masque filtrant. Il s’agit d’un masque respiratoire doté d’un filtre ou d’une cartouche qui purifie l’air inhalé, en écartant toute particule nocive pour leur santé.

Afin que le masque de protection filtre correctement l’air, il est important de vérifier les indications du fabricant. S’il s’agit d’un masque à usage unique, cela signifie qu’il devra être jeté après l’utilisation, sinon il risque de devenir inefficace. De plus, il doit être propre et posé correctement sur le visage, afin de protéger le nez, la bouche et éventuellement le menton. Selon les besoins des utilisateurs et les caractéristiques de chaque environnement de travail, les fabricants proposent trois types de masques de protection respiratoire.

Quel masque de protection choisir pour les travaux ?

Selon la nature de l’environnement de travail et le degré d’exposition à la pollution, les professionnels peuvent porter différents types de masques, offrant une protection plus ou moins importante.

Les masques jetables est conçu pour offrir un niveau minimal de protection. C’est le choix le plus adapté pour se protéger contre les particules fines dans l’air et notamment contre la poussière. Ce masque de protection respiratoire couvre en général le bouche et le nez, et se décline en plusieurs modèles réutilisables ou non réutilisables. Pour savoir s’il est possible de le réutiliser et dans quelles conditions, il suffit de consulter les indications du fabricant. Le masque jetable est la solution la plus économique sur le marché, mais répond à un besoin de protection respiratoire basique.

Pour bénéficier d’un niveau de protection renforcée, les entreprises offrent à leurs opérateurs des demi-masques à cartouches. Il s’agit d’un masque de protection respiratoire utilisé avec des cartouches, qui seront posés devant la bouche et le nez ou sur les côtés. Il est très efficace pour les chantiers exposés aux émanations de gaz. De plus, les fabricants proposent plusieurs modèles de cartouches, selon le niveau de protection attendu. Le demi-masque respiratoire couvre en général la bouche, le nez et le menton.

En revanche, les personnes qui travaillent dans des milieux très pollués et sont exposées à des substances très toxiques doivent porter un masque complet. C’est un masque qui couvre entièrement le visage et qui assure une parfaite étanchéité. Pour assurer une protection optimale lors de chaque usage, le masque de protection doit être resserré à l’aide des brides disposés sur les côtés.

A propos de

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>