Qu’est-ce que la violence domestique?

3

La violence domestique peut être définie comme un comportement destructeur ou agressif dans toute relation utilisée pour obtenir ou conserver le pouvoir et le contrôle sur un partenaire intime. La maltraitance désigne des actes physiques, sexuels, émotionnels, économiques ou psychologiques ou des menaces d’actes qui influencent une autre personne. Cela inclut tout comportement qui effraie, intimide, terrorise, manipule, humilie, blâme ou blesse quelqu’un. Les effets dévastateurs de la violence domestique entraînent souvent des traumatismes psychologiques, des blessures physiques et peuvent entraîner la mort. Les conséquences émotionnelles, physiques et psychologiques de la violence domestique peuvent s’étendre sur plusieurs années et même durer toute une vie.

La violence domestique peut toucher n’importe qui, quelle que soit sa race, son âge, son orientation sexuelle, sa religion ou son sexe. Cela peut arriver aux couples qui sont mariés, qui vivent ensemble ou qui sortent ensemble. La violence domestique touche des personnes de tous les milieux socio-économiques et de tous les niveaux d’éducation.

Les signes d’une violence

4

Vous pouvez être dans une relation violente sur le plan émotionnel si votre partenaire:

  • Vous appelle, vous insulte ou vous critique continuellement.
  • Ne vous fait pas confiance et agit de manière jalouse ou possessive.
  • Essaie de vous isoler de votre famille ou de vos amis.
  • Surveille où vous allez, avec qui vous appelez ou communiquez via les médias sociaux et avec qui vous passez du temps.
  • Ne veut pas que tu travailles.
  • Contrôle les finances ou refuse de partager de l’argent.
  • S’attend à ce que vous demandiez une autorisation, semblable à un enfant nécessitant une autorisation faisant autorité.
  • Menace de vous blesser, de blesser les enfants, votre famille ou vos animaux domestiques.
  • Vous humilie de quelque façon que ce soit.

Qu’est-ce qu’une agression sexuelle?

La violence sexuelle couvre un large éventail de contacts sexuels non désirés, notamment l’abus sexuel sur un enfant, le viol, la tentative de viol, les caresses et le harcèlement sexuel. Bien que les agressions sexuelles prennent de nombreuses formes, il est important de se rappeler que le dénominateur commun est la perte de pouvoir et de contrôle subie par une victime d’agression sexuelle. En France et selon quelques statistiques 300000 femmes sont agressées chaque année dont plus de 4000 ont eu recours au centre le CAUVA pour bénéficier des soins nécessaires et de l’accompagnement juridique. Notant que le CAUVA est créé en 1999 par le professeur Sophie Gromb. Une femme bordelaise réputée dans le domaine de médecine légale.

En règle générale, une agression sexuelle est un contact sexuel non consenti non souhaité avec un individu, par un autre, qui utilise la manipulation, la pression, des astuces, la contrainte ou la force physique. Il s’agit de tout acte qu’une personne est obligé d’accomplir ou de recevoir qui comprend le toucher des organes génitaux ou des seins.

L’abus sexuel sur un enfant se produit lorsqu’un adulte ou un autre enfant manipule, menace ou contraint un enfant à une activité sexuelle. Bien souvent, le délinquant n’a pas besoin de recourir à la force physique avec la victime. Au lieu de cela, il profite de la confiance de l’enfant et de la position d’autorité de l’adulte.

A propos de

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>