Séjour à Tanger : direction la vieille montagne

Dar Tanja

Une maison d’hôte pour un séjour à Tanger entre océan et forêt

Dar Tanja est une maison d’hôtes à Tanger au Maroc confortable et somptueuse. Elle mêle une architecture orientale traditionnelle et des prestations modernes. Outre une piscine, elle abrite un espace fitness et massage dans lequel sont prodigués des soins aux huiles essentielles et herbes aromatiques naturelles. C’est un lieu de villégiature privilégié pour explorer les richesses naturelles de la région, comme le cap Spartel, les Grottes d’Hercule ou la forêt de Perdicaris (Rmilat).

Des lieux touristiques tournés vers l’océan

Tanger est tournée vers l’océan. En atteste ses nombreuses plages comme celle de Sol ou Achakar et celle de Kacem. Ses longues bandes dorées permettent aux amateurs de farniente de s’adonner au bronzage. Les plus sportifs goûteront au surf, à la voile, à la plongée sous-marine un peu plus loin au large ou à la croisière en bateau. Pour la balade, rejoignez le cap Spartel à pied. Ce promontoire domine l’eau à 325 mètres d’altitude et bénéficie d’une végétation luxuriante grâce à une forte pluviosité. Un phare y est posté. Sa construction fut ordonnée par Mohamed VI et sa lumière est visible à 55,6 km au large.

Des curiosités géologiques fantastiques

Lors de vos vacances à Tanger, plongez dans les entrailles de la terre, en visitant les Grottes d’Hercule. Ces concrétions calcaires sont situées tout près du Cap Spartel. Ces cavernes naturelles tirent leur nom d’une légende qui raconte qu’Hercule s’y reposa au terme de l’un de ses douze travaux. Vous préférez la verdure ? Rendez-vous au parc Perdicaris, aussi appelé Rmilat, le véritable poumon de Tanger. C’est un lieu idéal pour s’y balader paisiblement ou y pique-niquer. Sa particularité ? Il abrite des plantes aux essences exotiques, auxquelles s’ajoutent 16 espèces de mammifères ainsi que 55 espèces d’oiseaux dont certaines assez rares. Poussez jusqu’au château Perdicaris, édifié par le riche diplomate américain d’origine grecque Ion Perdicaris.

A propos de

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>