Températures de conservation des aliments.

joints-caoutchouc-bouchon-mecanique

La bonne santé passe par l’alimentation. Les aliments étant des denrées périssables, il est important de maintenir les bonnes qualités en termes d’hygiène. La conservation dans ce cas ne doit pas être faite à la légère que ce soit pour les produits industriels ou pour les produits faits maison. Une mauvaise conservation peut conduire à une intoxication alimentaire. Il existe plusieurs procédés pour conserver les aliments, mais cet article sera consacré à la conservation par la chaleur et le froid.

Conserver un aliment à une basse température.

Il est possible de jouer sur la température pour conserver certaines denrées alimentaires. La conservation par le froid est sans doute la plus connue. En effet, le froid arrête la multiplication des bactéries et des micro-organismes. La réfrigération consiste à mettre l’aliment une température entre 4 et 8 °C. La durée de conservation ne doit pas dépasser une semaine. Au-delà d’une semaine, l’aliment peut être toxique. Le procédé de conservation par congélation permet de conserver des denrées alimentaires jusqu’à un an. Ce procédé demande beaucoup de techniques : la vitesse de refroidissement doit être lente. La température de conservation est entre 0 et – 18 °C. La surcongélation est un procédé brutal et l’aliment est placé à une température entre – 35 ° et – 196 °C avant d’être mis au congélateur.

Conserver un aliment à haute température.

La chaleur est aussi un conservateur qui permet d’arrêter la multiplication et la prolifération des bactéries. À une température plus haute, les bactéries peuvent même être détruites. Les aliments comme le lait et la bière sont mis à une température entre 65 et 100 °C avant d’être refroidis brutalement. Cette technique est nommée la pasteurisation, si la température dépasse les 100 °C, elle prend le nom de stérilisation. L’appertisation consiste à chauffer l’aliment entre 115 et 121 °C avant de le mettre dans une boîte de conserve. L’upérisation fait partie des procédés de conservation par chaleur. Elle consiste à chauffer à une vapeur d’eau de 140 °C un aliment dans un bref délai avant l’homogénéisation. C’est le procédé utilisé pour la conservation du vin. Ce procédé peut être complété par un traitement de pasteurisation ou de stérilisation. Pour les produis fait maison, il est important de bien choisir l’emballage de l’aliment à conserver : bouteille en verre, carton, boîte de conserve, bocal. Pour les bouteilles, les joints bouteilles sont recommandés pour ne laisser aucune fuite de température.

A propos de

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>