Comment comparer les fonds de teint ?

Si vous êtes à la recherche d’un produit qui vous permet d’unifier et de protéger votre épiderme, on vous recommande de jeter un coup d’œil aux avantages des fonds de teint. Différents modèles vous sont offerts sur le marché. Il est important de savoir choisir afin de trouver le produit idéal qui s’adapte à votre peau. On vous conseille de trouver dans ces quelques lignes les astuces à suivre pour comparer les fonds de teint.
Continue reading

Faire le shopping dans un concept-store est un art de vivre

A l’heure où les consommateurs expriment des exigences sans cesse élevées, les concept-stores deviennent de plus en plus incontournables. Ces boutiques, réputées pour leurs produits rares, curieux et de tout genre, sont le nouvel eldorado des curieux, des flâneurs ou des passionnés qui peuvent profiter de leurs offres élargies et orientées.

Tout comme plusieurs domaines, la mode n’est pas en laisse et s’habiller dans une boutique thématique a le vent en poupes ces dernières années. Une tendance justifiée à se référer aux avantages du concept-store.

N’achetez plus comme avant

Mais que signifie un concept store ? Comme son nom peut nous l’indiquer, il s’agit d’un magasin axé exclusivement sur une spécialité ou une thématique. Le concept-store, qui est une tendance marketing originaire des États-unis, réunit ainsi les dernières nouveautés autour du sport, de la mode et du luxe par exemple dans une décoration tout aussi originale et exclusive.

Cela peut s’agir d’une boutique, d’une moyenne surface, d’un espace aménagé dans une grande surface ou même une boutique en ligne.

Se distinguant par rapport aux magasins classiques, les concept-stores offrent également d’autres services autour de la même thématique comme la restauration, la coiffure, des lectures ou des concerts de musique. Ils ne s’adressent pas aux clients selon leurs tranches d’âges mais selon leurs intérêts communs, pouvant ainsi réunir un groupe autour d’une activité pour une expérience à la fois conviviale et séduisante.

Une offre assortie

Faire son shopping dans un concept-store a son lot d’avantages. Ce concept est bien parti pour satisfaire la gourmandise des personnes les plus exigeantes puisque c’est les aficionados qui y trouveront leur compte face à un tas de curiosités. Et la mode vestimentaire ne déroge pas à la règle.

Un concept-store se distingue tout d’abord par une sélection de produits très pointues. Dans un magasin semblable, les clients sont à la recherche du meilleur, de l’original et de l’inédit. Vous êtes un adepte des styles extravagants, des tendances underground et vous ne souhaitez plus vous revêtir des célèbres marques comme Nike, Adidas ou Hilfiger ? Vous savez à quel magasin vous rendre.

Mais ce n’est pas tout. Ce concept marketing vous permet surtout de profiter d’une offre élargie. Ne perdez plus votre temps à chercher le panier assorti à votre une jupe ou la montre qui irait mieux avec votre ceinture. Effectuez un achat complet chez un concept-store pour un assortiment réussi.

Ces boutiques vous proposent non seulement les vêtements les plus contemporains mais iront plus loin avec toute une gamme d’accessoires assortis à votre jean, vos chaussures, votre veston ou votre chapeau pour des tarifs très concurrentiels.

Pas qu’un achat, une expérience

A défaut d’une série limitée d’une célèbre franchise, les concept-stores jettent plutôt leur dévolu sur les créateurs locaux et les labels novices ou underground. De quoi les pousser à mettre en place un tas d’activités parallèles à la vente,comme un défilé de mode ou des rencontres avec des jeunes créateurs pour promouvoir leurs “curiosités”.

Tandis que certaines boutiques offrent des services de restauration, d’autres, suivant la thématique, permettent à leurs clients d’assister à des vernissages, à des dédicaces de livres ou à des mini-concerts.

De quoi faire de votre visite une expérience d’achat à la fois inédite et séduisante. Faire le shopping n’est plus ce marathon frustrant et exaspérant entre des dizaines de magasins et des centaines de modèles constamment insatisfaisants, mais un double plaisir.

Les modes de transmissions de la scarlatine

La scarlatine est une maladie infectieuse très fréquente chez les enfants de 5 à 10 ans. Ainsi, il est important de découvrir comment elle se transmet. On note 3 modes de transmissions pour la scarlatine, dont la transmission par contact, la transmission par un véhicule et la transmission par un vecteur animal

La transmission par contact, le mode de transmission la plus fréquente

Plusieurs maladies peuvent être transmises par contact direct, indirect ou par gouttelettes notamment comme le cas de la scarlatine. Étant en contact direct avec un sujet malade, il est tout à fait possible de contracter rapidement la maladie. Les baisers, le toucher et les relations sexuelles en sont de parfaites exemples. Le fait d’être exposé directement à des excréments ou des liquides biologiques venant d’une personne infectée peut également s’avérer dangereux.

Dans certains cas, les microorganismes se baladent dans la nature et se multiplient rapidement lorsque les conditions leur permettent. Lorsque ces bactéries se transmettent d’une personne à une autre, on peut également parler de contact direct puisque le microorganisme se déplace dans un autre hôte.

On parle de transmission par contact indirect lorsque la maladie se transmet par le biais de quelque chose. Il peut s’agir par exemple des vêtements, d’objets ou même d’aliments provenant du sujet malade. Pour la transmission par gouttelettes, les bactéries voyagent à travers les gouttes des personnes qui toussent, qui parlent, qui rient ou qui éternuent.

La transmission par un véhicule et par un vecteur animal

On parle de transmission par véhicule lorsque la maladie est transmise par le biais des eaux usées, des aliments et des voies aériennes. Effectivement, les eaux qui n’ont pas été bien traitées peuvent être à l’origine de la scarlatine. Cependant, on parle de transmission d’origine alimentaire lorsque les bactéries se répandent à travers des aliments lors de la récolte ou de la préparation. Il est rare que la contagion se fait à partir de l’aliment lui-même.

La transmission par voie aérienne est sans aucun doute la plus fréquente. En effet, lorsque le malade éternue, tousse, parle ou même rit, il est possible que les personnes de son entourage contracte la maladie. Il faut donc bien faire attention et éviter de se retrouver dans la même pièce qu’une personne atteinte de la scarlatine. Si possible, il est recommandé de placer le malade dans un endroit isolé pour éviter toute forme de contagion.

Dans certains cas, la scarlatine peut aussi se transmettre par vecteur animal. En général, il s’agit d’insectes qui transporte l’agent pathogène d’un hôte à un autre. Ces agents se subdivisent en deux catégories. Il y a ceux qui s’occupent uniquement du transport et ceux qui participent à la réalisation du cycle de vie du parasite.

Pour la transmission mécanique, les insectes répandent le virus de manière passive. Autrement dit, les bactéries sont sur leur pattes ou autre partie de leur corps et sont transmis aux aliments lorsque les insectes s’y déposent. La transmission biologique est plus complexe puisque dans ce cas précis l’insecte joue un rôle actif. En piquant une personne infectée ou un animal, l’insecte absorbe du sang contaminé et peut donc transmettre la maladie à un autre hôte.