Patinette électrique : comment bien choisir ?

Les temps ont changé, les Français se tournent de plus en plus vers les moyens de transport urbain alternatifs écologiques et pratiques comme les patinettes électriques, appelés couramment trottinettes électriques. Ce moyen de transport présente tous les atouts du fait qu’il est à la fois écologique, pratique, pas cher et facile à manier. Si vous envisagez d’acheter une patinette électrique, voici les critères à prendre en compte.
Continue reading

Mairie de Paris : quelles sont les conditions de circulation pour les trottinettes électriques ?

Il existe deux types de trottinettes : les trottinettes freestyle et les trottinettes électriques. Les trottinettes freestyle sont réservées aux sportifs tandis que les trottinettes électriques permettent de se déplacer écologiquement. Actuellement, elles sont très à la mode. Afin de garantir la sécurité de chacun, la mairie de Paris a établi quelques conditions de circulation.Continue reading

Votre Renault Scenic pas cher en passant par un mandataire auto

Même si les mandataires auto sont des professionnels de la vente de voitures neuves et d’occasion encore mal connus en France, leur maîtrise du marché automobile fait d’eux des prestataires à ne pas négliger lors de l’achat d’un nouveau véhicule. Que vous soyez une société ou un particulier, ce spécialiste vous proposera un prix remisé pour votre nouveau Scenic4 version 2018 et des prestations qui n’ont rien à envier à celles d’un concessionnaire. Continue reading

Conseils et astuces pour sélectionner le bon transporteur

Que vous soyez des particuliers ou des professionnels, vous pouvez toujours avoir besoin des services d’un transporteur pour livrer vos colis ou vos marchandises. Face à la diversité des choix qui s’offre à vous, ce n’est pas toujours évident de choisir le bon prestataire. Néanmoins, il faut savoir que certains critères permettent de vous aider dans vos choix. Continue reading

Shoei GT AIR, un casque polyvalent

Permettant d’expérimenter votre propre mouvement, la virée en moto est devenue de plus en plus une passion, en dehors de son aspect pratique. Se rendre au travail en moto peut être plus aisée, car cela permettrait, entre autres, de contourner les embouteillages. Mais au-delà, le sport motocycliste est déjà acquis du grand public. En plus d’avoir la moto qu’il faut, les accessoires ne sont pas non plus à négliger, à l’instar du casque. Si vous recherchez un modèle alliant la polyvalence à la qualité, le Shoei GT AIR est à même de vous surprendre.

La performance du casque polyvalent Shoei GT AIR

Doté d’un champ de vision très large, ce casque permet une utilisation optimisée, que ce soit sur la route ou sur un tout-terrain. Fournissant d’excellentes performances aéro-dynamiques grâce à la présence de son aileron intégré, il est tout à fait stable, quel que soit le cadre envisagé pour son utilisation (usage quotidien, sport, randonnée, etc.).
Muni d’un système de ventilation avec des entrées et des sorties d’air multiples, il offre de très bonnes performances de ventilation. Sa coque a été conçue avec des couches de fibre organique multi-composite pour pouvoir résister aux chocs. Son domaine d’utilisation peut donc être varié. Il assure une excellente protection à tout moment.
Par ailleurs, nous ne pouvons pas omettre de mentionner la présence de son écran solaire intégré. Son écran incolore doté de Pinlock® permet, quant à lui, un blocage des rayons UV de 99 % et peut résister tant aux buées qu’aux rayures. Un levier facilite sa manipulation, même avec le port de gants.

Le confort

Le Shoei GT AIR est un casque qui sait vite se faire oublier en étant léger. Cette spécificité vous permet de l’emporter partout où vous allez et peu importe la distance que vous allez parcourir. Il réduit considérablement votre fatigue sur les longs trajets. En ce qui concerne les courtes distances, rien à redire. Son poids et ses fonctionnalités lui permettent de rester maniable et pratique.
Outre sa légèreté, le casque est composé de trois tailles de calottes différentes lui permettant de s’adapter à toutes les morphologies. Il est aussi accompagné d’un cache-nez et d’une bavette de menton pour rendre son usage plus commode et plus adapté à n’importe quelle situation.

Le design passe-partout du Shoei GT AIR

Avec un large choix de modèles, les motards peuvent très bien choisir en fonction de leur goût et de leur style. Arborant une forme élégante et des cambrures épurées, chacun d’eux peut se fondre avec n’importe quel look. Que ce soit pour un particulier ayant besoin d’un casque pour aller au bureau ou pour un passionné de sport motocycliste, le Shoei GT AIR peut convenir.

Le contrôle technique pour les véhicules neufs et d’occasions

Si vous possédez une voiture âgée de plus de quatre ans et qui pèse moins de 3,5 t, il est obligatoire de lui faire passer un contrôle technique tous les 2 ans. Par contre, dans le cas où votre véhicule est encore neuf, cette opération doit être effectuée avant le 4e anniversaire de sa première immatriculation. Pour cela, rendez-vous dans un centre de contrôle technique agréé par l’État et présentez-y votre certificat d’immatriculation (ou carte grise).

La nécessité du certificat d’immatriculation

Ce document est indispensable pour qu’un spécialiste en automobile ait l’autorisation d’examiner plusieurs éléments de votre voiture, à savoir les plaquettes de frein, les amortisseurs, les ceintures de sécurité, les éclairages, le volant, les rétroviseurs, etc. Si des défauts importants ont été constatés sur votre véhicule, vous devez vous assurer que ce dernier soit complètement réparé afin de procéder à une contre-visite. À noter que celle-ci n’est faisable que pendant 2 mois au maximum. Par ailleurs, si le contrôle technique donne des résultats positifs, vous allez recevoir un procès-verbal. Une vignette sera également collée sur votre pare-brise. Elle indique la prochaine date du contrôle technique.

La nécessité du contrôle technique en cas de vente d’une voiture

Si vous voulez vendre la voiture que vous avez eue par l’intermédiaire d’un mandataire automobile ou chez un concessionnaire, vous devez fournir l’original de la preuve du contrôle technique à l’acheteur. Il est indispensable que ce document date de moins de 6 mois, sinon votre client ne pourra pas immatriculer votre véhicule.
Cependant, cette pièce justificative n’est pas nécessaire si vous cédez votre voiture à un garage ou un concessionnaire automobile. Un contrôle technique n’est également pas requis si vous vendez un véhicule de collection mis en circulation avant 1960 et ayant un poids supérieur à 3,5 t. À titre d’information, dans le cas où votre voiture doit passer une contre-visite, vous n’êtes pas obligé d’effectuer celle-ci. En effet, l’acquéreur peut s’en charger.

Le contrôle technique pour les camping-cars

Vous possédez un camping-car? Le contrôle technique de ce dernier est le même que celui des voitures légères si son PTAC ne dépasse pas les 3,5 t. Cependant, ce type d’automobile est considéré comme un véhicule lourd si son poids est bien plus important. Dans ce cas-là, le contrôle technique doit être réalisé chaque année. En l’absence de cette opération, vous vous exposerez à une amende qui pourrait vous coûter cher. De plus, il est possible que l’on retire votre certificat d’immatriculation. Si jamais vous vous trouvez dans ce genre de situation, une fiche de circulation provisoire vous sera remise. Ce document vous permettra de faire passer le contrôle technique à votre camping-car. Vous n’aurez votre certificat que lorsque cet examen sera parfaitement effectué.

Bien entretenir sa batterie de camping-car

Une batterie de camping-car nécessite, comme tous les objets électriques, un entretien régulier pour optimiser sa durée de vie et conserver au maximum sa performance. Pour cela, il faut adopter certaines pratiques qui doivent devenir des habitudes pour tout adepte de camping-car.

Respecter les consignes d’entretien

Ce conseil est surtout primordial pour ceux qui utilisent des batteries au plomb ouvertes. Ce genre de batterie nécessite des entretiens contrairement aux autres modèles. Le plus important c’est l’ajout d’eau distillée, il ne faut en aucun cas laisser la batterie à cours d’eau sinon de considérables dégâts peuvent arriver. Il est également recommandé de bien lire la notice pour vérifier qu’il n’y a pas d’autres consignes à respecter et cela est valable pour tous les types de batterie.

Éviter une décharge trop faible

Lorsqu’on utilise la batterie, il ne faut pas attendre qu’elle soit à plat ou à un niveau de décharge critique pour que l’on pense à le charger. Le niveau idéal pour rehausser la charge de la batterie est de 50%. Si on respecte ce seuil, on peut être sûr qu’elle aura une très longue durée de vie. Il ne faut surtout pas descendre à moins de 30%, sinon la batterie ne récupérera pas assez quand on la charge. Une charge trop tôt peut également endommager la batterie c’est-à-dire à partir de 80% et plus.

Charger pleinement après chaque cycle

Quand on décide de charger la batterie, il faut le faire jusqu’à 100% et de préférence sans interruption surtout si cette dernière peut s’avérer être longue. Si on n’effectue pas la charge à 100% et qu’on décide d’utiliser la batterie, la performance de celle-ci va diminuer. Pour faire une charge pleine, le mieux est d’utiliser le secteur à 220 V ou si on a les moyens, d’utiliser des panneaux solaires. Ce sont les seuls à pouvoir fournir plus de 14 V qui est la tension d’absorption de la batterie.

Prévenir l’autodécharge

Même si on met notre camping-car au repos, et par conséquent la batterie aussi, des processus chimiques font que celle-ci perd de la charge même si elle ne fonctionne pas. Si une batterie a le malheur d’être totalement à plat dû à l’autodécharge, il se peut qu’elle perd plus de la moitié de sa performance originelle. Il faut donc charger la batterie de temps en temps même si on ne l’utilise pas. Pour cela, on la branche à 230 V pendant 24 heures tous les 1 ou 2 mois.

Garder la température supportable

Une batterie est très sensible à la température puisque c’est l’un des paramètres qui entrent en jeu pour définir sa performance. Un trop haut ou trop bas niveau de mercure peut donc affecter la batterie et provoquer une baisse de sa qualité. Il faut garder la température entre 20 et 35ᵒC si cela est possible car c’est l’intervalle idéal. Il faut également savoir qu’une batterie supporte mieux le froid que la chaleur.