Quel est l’avantage de l’impression 3D dans le secteur de la bijouterie ?

bijouterie et impression 3D

La personnalisation devient plus accessible et plus facile  pour quiconque possédant les fonctionnalités de fabrication en masse de la fabrication additive. On peut facilement réaliser et élaborer  ses œuvres depuis son salon. Articles de fantaisie, bijoux  et décoration intérieure ne sont que quelques-uns des objets pouvant profiter de cette  technologie.  De l’imagination et de la créativité relèvent de l’art de la bijouterie. De ce fait, le secteur utilise les plus récentes technologies de la fabrication additive dans le but de réduire le temps ainsi que la main-d’œuvre exigée pour la réalisation de ses produits finis.

Bijouterie et Impression 3D

Pour le secteur de la bijouterie, la fabrication additive s’est avérée notamment innovatrice. Il y a un grand intérêt basé sur la manière dont cette technologie contribue et participe au développement de cette industrie. De nouvelles libertés de conception deviennent possibles par la CAO 3D et la fabrication additive, en passant par l’optimisation des processus conventionnels de la conception de bijoux jusqu’à la production finale d’imprimés 3D, son influence considérable, éliminant de nombreuse phases classiques. Vous pouvez visiter l’entreprise tribofinition pour avoir plus de détails. Aujourd’hui, la majorité des pièces sont encore élaborées de façon traditionnelle, cependant les artisans disposent désormais d’une gamme beaucoup très large d’outils. La fabrication habituelle de joyaux comporte en général un certain nombre d’étapes clés :

– La réalisation du design

– La création d’un modèle primaire de la conception (habituellement à la main ou par CNC)

– la création d’un motif

– La réalisation d’un moule en caoutchouc/ silicone pour l’injection de cire de pièces produites en série

– production/ Coulée des pièces finales et finition.

L’intérêt primordial de l’imprimante 3D

L’une des manières les plus importantes dont la fabrication additive a influencé le secteur de la bijouterie est la façon d’outillage et de prototypage, en tant que prélude au moulage sous pression ou au moulage sous pression, et dans laquelle on a utilisé cette technologie pour créer le modèle principal ou un moulage direct en cire pour la fabrication de la silicone ou du caoutchouc. Ces applications ont connu des évolutions très importantes dans plusieurs domaines du secteur de la bijouterie,  tout en éliminant certaines des étapes les plus longues du processus traditionnel. Pourtant, ces applications exigent un type particulier de procédé de la fabrication additive haut de gamme, à savoir ceux qui fabriquent des pièces avec une résolution et une précision optimales.

Matériaux

Durant ces dernières années, l’usage de la fabrication additive pour la production directe a aussi connu des bonds très spectaculaires. Le procédé DMLS par exemple y a largement contribué avec la capacité de traiter des métaux tels que l’acier inoxydable et le titane. Au cours de nombreuses années, les imprimantes 3D ont été limitées par les matériaux utilisés. Cependant, actuellement, de nouveaux matériaux tels que l’or et l’argent ont adhéré à la liste des éléments imprimables. Celles-ci ont été particulièrement développées pour les applications de joaillerie et s’avèrent fonctionner sans limites. Des entreprises  qui sont en collaboration avec des fournisseurs de métaux précieux ont développé des matières en or compatible avec les imprimantes 3D pour bijouterie. Les consommateurs ont la possibilité désormais d’acheter des bijoux 3D fabriqués en argent dans des boutiques en ligne. Ces dernières présentent à la fois des pièces imprimées 3D en argent et en or.

A propos de

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>