Qu’est-ce que la sophrologie peut apporter ?

sophrologie 1

La sophrologie fait l’objet de toute une théorie. La science a vu le jour en 1960 à Madrid. C’est le fruit des recherches du neuropsychiatre Alfonso Caycedo. Le Colombien la surnomme « la fille de la médecine ». Il a sans aucun doute ses raisons que nous-mêmes ne pouvons nier quand nous constatons les bienfaits qu’elle apporte.

Une définition de la sophrologie

Avant de citer les bienfaits de cette science, il serait plus raisonnable d’avoir une idée sur ce qu’on appelle « la sophrologie ». D’après le sophrologue Pascal Gautier, auteur de « Découvrir la sophrologie », c’est la recherche de l’équilibre de nos croyances, notre savoir et nos pensées d’une part, avec nos émotions et nos comportements d’autre part. Par ailleurs, de nombreuses définitions lui sont attribuées, selon l’intérêt qu’elle apporte, mais nous nous focaliserons sur son pouvoir thérapeutique. Pour simplifier, la sophrologie est une méthode antistress basée sur l’harmonie du corps et de l’esprit. Elle trouve notamment ses adeptes en milieu urbain, à Paris par exemple. Travailleurs, sportifs, femmes et enfants… Bon nombre de personnes ont été satisfaites des services d’un sophrologue paris.

Les bienfaits de la sophrologie

Afin de mieux décrire le fonctionnement de la sophrologie, on se base sur le fait que toute maladie est due à un mal-être. Ce mal-être n’est que la concrétisation du désaccord entre le corps et le mental. Bref, c’est le stress. Au quotidien, il se manifeste par des insomnies, des troubles digestifs et des douleurs diverses. Les travailleurs en sont souvent victimes. Pour y remédier, ils n’ont pas besoin de recourir à des médicaments. Un entraînement sophrologique régulier leur suffira. Le principe est d’éveiller les ressources en soi pour éliminer les tensions en somatisant le positif. Cette technique est aussi d’une aide précieuse aux sportifs de haut niveau. En plus du développement personnel, leur réussite est en général le fruit de l’anticipation positive de la victoire. La sophrologie ne consiste pas pour autant à s’évader du monde réel. Au contraire, c’est la prise de conscience du schéma existentiel de soi dans le but de développer sa future réalité. Pour les femmes, la sophrologie prénatale existe bel et bien. Elle vise à améliorer les conditions de l’accouchement. Les femmes entraînées ne subissent pas leur délivrance, elles les maîtrisent. Les enfants et adolescents sujets aux blocages divers tels que l’échec scolaire, les phobies et l’anxiété bénéficient également des bienfaits de la sophrologie. La méthode caycédienne est apte à améliorer leur concentration. Bien entraînés, les jeunes patients gèrent mieux leurs émotions.

A propos de

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>