Soigner un enfant atteint de varicelle

Les symptômes de la varicelle se manifestent dès le premier jour où un enfant contracte le virus. Bien souvent peu apparents au début, ils peuvent être soignés en suivant quelques conseils. Il est tout de même vivement recommandé de demander l’avis d’un médecin afin d’éviter les risques de complications.

Limiter les démangeaisons et éviter les infections

Bien avant l’apparition des taches rouges, la varicelle provoque des démangeaisons importantes chez le patient. Pour atténuer ses démangeaisons, votre enfant aura le réflexe de se gratter. Pourtant, cela peut entraîner des cicatrices indélébiles. Même s’il est vrai que nos grands-mères nous conseillaient souvent d’appliquer du talc sur les boutons qui démangent, ne recourez surtout pas à ce traitement contre la varicelle ni à toute forme de poudre ou de pommade. Ceux-ci peuvent en effet augmenter le risque d’infection chez votre petit. Le médecin peut prescrire un traitement antihistaminique afin de calmer les démangeaisons.

Par ailleurs, les vêtements serrés et en contact direct avec la peau sont à proscrire. En revanche, les pantalons en coton et les larges chemises sont préférables pour votre petit. N’oubliez pas de lui donner des douches ou des bains rapides une à deux fois par jour avec un savon dermatologique et de l’eau tiède pour le soulager. Ne le frottez pas mais séchez-le délicatement avec la serviette après sa douche. Évitez les produits antiseptiques et appliquez une solution aqueuse de chlorhexidine sur son corps après la douche ou le bain afin de le garder d’une surinfection.

Le port de moufles est souvent recommandé chez les tout-petits surtout pendant la nuit. Les risques de surinfection sont également écartés si vous coupez fréquemment les ongles de votre enfant et si vous lavez ses mains régulièrement.
Votre médecin prescrira un traitement antibiotique adapté en cas de surinfection. Prenez le temps de le consulter si l’état de votre enfant s’aggrave ou si la fièvre est élevée.

Remédier à la fièvre

La température de la chambre de votre enfant ne doit pas dépasser les 20° C au maximum. Contrôlez fréquemment sa fièvre, couvrez-le d’un simple drap, enlevez les couvertures, les couettes et déshabillez-le s’il le faut. Donnez-lui souvent à boire pour éviter qu’il ne se déshydrate.
L’aspirine ne doit pas être administrée à un enfant atteint de la varicelle, car cela risque de provoquer le syndrome de Reye. Considérée comme une complication de la varicelle, ce syndrome est une maladie très grave du foie et du cerveau. Il en est de même pour les anti-inflammatoires non-stéroïdiens ou AINS qui accentuent le risque de complication sévère de cette affection.
La prise de paracétamol est généralement recommandée pour faire baisser la température du patient. Contactez immédiatement votre médecin au cas où la fièvre dépasse les 38,3° C pendant plus de 4 jours.

Sa garde-robe de grossesse hivernale

Les vêtements de grossesse, c’est l’affaire de quelques mois. Grosso modo, ils ne durent que le temps d’une saison. Il est important de bien choisir ses vêtements, pour affronter l’hiver qui vient. Oui mais, et après… Qu’est-ce qu’on en fait ?

Des fringues pour l’hiver

On n’arrête pas de nous le répéter, on entend ça partout, l’hiver vient. Si vous n’êtes pas encore parée pour affronter la neige et le froid, autrement qu’en regardant votre manteau se déformer lentement au fil des semaines et des mois, il est temps de faire un peu de shopping et de remplir votre armoire. La base, évidemment, c’est de porter des vêtements chauds et confortables, qui ne compriment pas votre ventre. Parmi les basiques, on recommande la robe de grossesse en laine. Extensible, chaude et confortable, elle n’en est pas moins tendance, surtout si vous l’associez à des collants de grossesse à motifs, sexy ou colorés.

Pour mettre le nez dehors

Pour l’extérieur, les bottines sont vos copines quand vous êtes enceinte l’hiver. En plus de vous tenir chaud, elles assurent le maintien de vos chevilles malmenées et sont indémodables. Mais ce n’est pas tout, il faut aussi vous équiper d’un beau et chaud manteau qui vous protègera du froid sans comprimer votre ventre en expansion. Doudoune, parka ou manteau, c’est selon votre style, mais pourquoi ne pas faire l’acquisition d’une jolie et élégante cape qu’on trouve sur la boutique en ligne spécialisée en vêtement de grossesse Envie de Fraise, sous laquelle vous pourrez enfiler toutes les épaisseurs que vous voulez et qui se porte également très bien quand on n’est pas enceinte.

Recycler ses vêtements de grossesse

Une fois la saison hivernale terminée et le printemps arrivé (et bébé aussi, qui sait ?), on remise son manteau au placard et on enfile des vêtements plus légers. Alors que faire de vos vêtements de grossesse ? Vous pouvez les conserver pour une éventuelle prochaine grossesse, mais rien ne garantit que vous serez enceinte encore en hiver, ni que vos vêtements vous plairont ou vous iront encore (tout le monde ne perd pas ses kilos de grossesse du jour au lendemain, et votre corps corps aura de toute façon changé). Alors au lieu de les stocker pour les jeter dans dix ans, vous pouvez : les vendre sur internet, les prêter aux copines ou encore les donner à des associations ou des gens démunis. Si vous êtes bonne couturière, pourquoi ne pas les retoucher pour les transformer.

La tendance des cures thermales pour se faire du bien !

Avec les quelques 89 stations thermales que compte la France actuellement et l’engouement qu’elles connaissent, on peut dire les cures thermales forment un secteur en bonne santé. Rien d’étonnant dans ce constat vu les bienfaits que le curiste peut tirer des quelques séances au sein de ses établissements. Les eaux thermales, non seulement on les utilise pour rétablir une dégradation sanitaire mais aussi pour profiter de bons moments de détente en solo ou en groupe. Gros plan sur les tendances du moment. Continue reading